Cendrillon s’en va-t-en guerre

Commedia dell’arte Tous  publics
Scénario, mise en scène et chant : Anna Cottis

Dossier de présentation

Scénario, mise en scène et chant  : Anna Cottis

Avec :
Sélina Casati                                   lisa Labbé                                        Léa Loyer

Pantomime                                Sélina Casati

Combats                                                       Florence Leguy

Costumes  Sara Prineau / Amah Grosbon / Coline Tissier

Masques                                                              Stefano Perocco

Marionnettes                            Ombline de Benque

Il était une fois, dans un pays lointain…
Tout le monde connaît l’histoire de Cendrillon et c’est ainsi que tout commence : Cendrillon subit sans rien dire la méchanceté de ses belles-sœurs jusqu’au jour où…. le messager du Prince annonce le bal et où… son père meurt. Seulement aucune bonne fée n’apparaît et l’histoire dérape. Orpheline, la comédienne/Cendrillon se révolte contre la fatalité et l’injustice de ses partenaires de scène/belles-sœurs. Tandis que ces dernières cherchent à mettre la main sur l’héritage, Cendrillon décide de faire la révolution !

Théâtre dans le théâtre, pantomimes, masques, chants, improvisations, combats, déguisements multiples… tous les ingrédients de la Commedia dell’arte sont au rendez-vous pour une histoire éternelle revue sous l’œil de notre actualité.

Dans Cendrillon S’en Va-T-En Guerre, les comédiennes sortent de leurs personnages et se disputent entre elles, et sur leurs taches dans le spectacle, et sur la nature du spectacle lui-même. Ce changement de cadre est à la fois un prétexte pour déstabiliser le public et faire rire, et aussi une manière d’augmenter le conflit entre elles et de faire rentrer ce conflit dans la salle. Et ça permet de renforcer la spécificité théâtrale: c’est ici et maintenant, et on ne peut le vivre qu’une fois – la joie de l’éphémère, ensemble. (Anna Cottis)

…Ancrée dans la tradition italienne de la farce mais ne rechignant pas devant les anachronismes et les clins d’œil à l’actualité, cette Cendrillon n’hésite pas à franchir le « quatrième mur » pour inviter le spectateur à jouer, lui aussi, l’illusion comique…

La Marseillaise

…La pièce interprété par trois comédiennes bourrées de talent a fait véritablement pleurer de rire la salle entière…

Le Courrier Vendéen

…Cette version du conte façon commedia dell’arte donne un brin d’insolence au gentillet récit de Perrault qui n’a qu’à bien se tenir !…

Horizon étudiant

Galerie Photo